La voix libre !
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Actualités régionales » LE 09 AVRIL, GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE PARTOUT A LA SNCF, LA FÉDÉRATION (...)

LE 09 AVRIL, GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE PARTOUT A LA SNCF, LA FÉDÉRATION SUD-RAIL A DÉPOSÉ UN PRÉAVIS DE GRÈVE !

D 2 avril 2015     H 15:30     A Administrateur     C 0 messages


agrandir

Les avancées du patronat sont faites de nos reculs, c’est pourquoi nous devons les arrêter !

ILS VEULENT LIMITER LE CHAMP D’APPLICATION, POUR ATTAQUER NOTRE STATUT ET NOTRE RÈGLEMENTATION ! 

La proposition patronale exclut de la future Convention Collective Nationale (CCN) des dizaines de milliers de salarié-es du secteur ferroviaire ; ainsi, la réparation du matériel ferroviaire serait hors C.C.N. Ceci, en toute cohérence avec les projets de privatisation des ateliers SNCF, sur lesquels patrons des entreprises privées et direction SNCF travaillent main dans la main, avec la complicité de nombre de Conseils régionaux !
La proposition patronale rejette aussi hors de la C.C.N. la restauration et autres prestations à bord des trains, le nettoyage des trains, des gares et autres installations ferroviaires, l’accueil et les services aux voyageurs, la prévention et la sécurité dans les enceintes ferroviaires, la maintenance des installations, le personnel des CE et du CCE.

Un même statut et une même réglementation pour toutes et tous, c’est plus de droits pour chacun-e de nous. L’éclatement en de multiples statuts, conventions et réglementations, c’est la remise en cause de nos droits !

SÉCURITÉ : NON A LA POLITIQUE DU RISQUE CALCULÉ !

Les accidents mortels se multiplient depuis des années et malgré les conclusions des experts judiciaires, la SNCF poursuit sa course effrénée d’économies, réalisées au détriment de la sécurité des cheminots et des usagers. Depuis la séparation de l’infrastructure en 1997, les gouvernements et directions ont laissé le réseau se dégrader pour justifier demain la suppression de lignes ferroviaires et le transfert par route de marchandises, mais aussi de passagers.
La réforme ferroviaire que nous condamnons et contre laquelle nous avons lutté par la grève en juin 2014, votée par le parlement, va multiplier les risques d’accidents. En séparant une entreprise unique en trois, en attaquant le dictionnaire des filières, en renforçant la gestion par activités, c’est l’ensemble du système ferroviaire qui est fragilisé et manquera de cohésion !

SUD-Rail appelle à une autre réforme réunifiant le système ferroviaire dans une même entreprise, LA SNCF, au plus vite et garantissant la sécurité des circulations.

LA DETTE, UN PRÉTEXTE POUR PRIVATISER LES PROFITS ET SOCIALISER LES PERTES !

Depuis 1997, le choix des gouvernements français successifs, au contraire d’autres pays de la zone euro, tel que l’Allemagne, a été de laisser progresser une dette qui atteint aujourd’hui les 44 milliards d’euros ! Cette politique du déni a déjà couté très cher aux usagers et aux cheminots,


De 1997 à 2014 inclus, la SNCF a versé au total à RFF 47,18 milliards d’euros en péages, ce qui représente 1,8 fois la dette d’infrastructure reprise par RFF à la SNCF en 1997.

Pouvoirs publics et direction SNCF, expliquent aux cheminot-es qu’ils sont trop chers et aux usagers d’aller prendre le bus parce qu’il est moins cher ! Ne les laissons plus voler l’argent public !
 EN CINQ ANS, LE POUVOIR D’ACHAT A BAISSÉ DE 1500 EUROS PAR AN 

Les français s’attendent à une nouvelle baisse de leur pouvoir d’achat en 2015 ; pour les cheminots, le gel des salaires a déjà été annoncé ! Ce ne sont pas les 100 euros de prime donnés en 2015 qui compenseront l’absence d’augmentation générale des salaires. 6,9 % en 5 ans ! 

Faisons nous respecter et imposons dans le cadre de négociations salariales un rattrapage et des augmentations pour les actifs et les retraités !

 


Le 09 avril, c’est dans la rue et en grève qu’il faut être
pour rompre avec cette logique capitaliste !